Le laboratoire Celabor teste le feutrage de la laine

Savoir si la laine utilisée pour des chapeaux, des tailleurs ou des jupes feutrera bien ou pas, c’est une donnée importante pour les artisans et autres producteurs. Et en fonction de l’origine de cette laine, il peut y avoir des différences. C’est pour objectiver cela que le laboratoire Celabor, à Herve, est en train de développer une échelle de feutrabilité de la laine en fonction des races. Une étude qui débute et devrait livrer ses résultats dans les prochains mois.

Des petites boules, des plus grosses, tantôt plus compactes, tantôt plus souples, c’est sur ce genre d’observation que repose ce test qui débute avec de la laine lavée : " Le principe de ce test est de partir d’une boule de laine, qui sera immergée dans un liquide à PH7, donc c’est un liquide standardisé. On met ça dans un flacon également standardisé et on l’introduit dans une machine à mouvement tridimensionnel. La finalité sera l’obtention d’une boule de laine. Au plus petite la boule sera, au mieux la laine se feutrera ", explique Yves Paquot, responsable de mission du département textile de Celabor.

L’objectif : élaborer une échelle de feutrabilité qui fournira des données importantes aux artisans travaillant le feutre. " Il s’agira d’avoir une échelle, une base de données, voir les races de moutons qu’on peut avoir ici en Belgique ou dans la Grande Région (Belgique, Grand-Duché de Luxembourg et région Grand-Est en France), et qui pourrait dire aux artisanes et aux personnes utilisatrices de la laine si celle qu’elles vont utiliser feutrera bien ou pas. Le feutre peut servir à des chapeaux, de l’ameublement, des robes, des jupes, des tailleurs, des vestons, etc. Quant aux moutons de notre région, leur laine feutre plutôt bien mais on ne sait pas encore les comparer aux autres ", détaille Yves Paquot.

Le laboratoire lance d’ailleurs un appel pour obtenir des échantillons de 150 grammes de laine lavée provenant de Belgique, du Luxembourg ou de la région Grand-Est en France.

2 images
la machine utilisée pour feutrer la laine © Yves Paquot - Celabor
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK