Le Kultura, lieu de culture alternatif liégeois, lance une collecte de fonds

Le Kultura, lieu de culture alternatif liégeois, lance une collecte de fonds
Le Kultura, lieu de culture alternatif liégeois, lance une collecte de fonds - © Tous droits réservés

Le secteur de la culture est, on le sait, durement touché par la crise du coronavirus. Ouvert il y a trois ans dans le bâtiment du feu et cultissime Cirque Divers en Roture, dans le quartier d'Outremeuse, le lieu de culture alternatif dédié à la musique et aux arts plastiques, a décidé de lancer une collecte de fonds qui lui permettrait d'assurer sa survie. En 2019, le Kultura a enregistré plus de 26.000 entrées payantes sur 179 événements programmés. C'est que le lieu rencontre un beau succès. "Ce que propose Le Kultura sort des sentiers battus. On parie sur les découvertes et la curiosité des gens. Le fait que ce soit chaque fois des organisateurs ou des collectifs différents qui renouvellent la programmation et donc, le public, fait que le lieu attire beaucoup de monde" explique Jean-François Jaspers, membre fondateur de l'asbl "chaque week-end, pendant quarante semaines sur cinquante-deux, il est assidûment fréquenté et c'est pour ça aussi qu'on tient le coup depuis maintenant trois ans".

Pas de public, pas de rentrée

Fermé depuis le 13 mars, la crise du covid est évidemment un coup dur pour le Kultura qui a décidé de faire appel au public en lançant une collecte de fonds. " On ne sait pas quand on va pouvoir rouvrir et dans quelles conditions. On ne veut pas rester dans une position attentiste. On ne peut pas se le permettre, alors on cherche des solutions par nous-même" explique encore Jean-François Jaspers " On bénéfice de certains soutiens publics mais ils sont jusqu'ici ponctuels " précise-t-il "on n'est pas dans la même catégorie que d'autres lieux plus établis qui ont des soutiens de fonctionnement récurrents. Nous, à partir du moment où ne peut plus accueillir le public, il n'y a plus d'argent qui rentre". Concrètement, c'est près de 6.000 euros par mois dont le Kultura a besoin pour s'acquitter de ses charges fixes, sans compter les fonds nécessaires pour reconstituer une trésorerie afin de pouvoir assurer une réouverture, dont la date reste encore inconnue. Infos: www.kulturaliege.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK