Le jardin: la plus belle pièce de la maison?

Le jardin: la plus belle pièce de la maison?
2 images
Le jardin: la plus belle pièce de la maison? - © RTBF

Les journées s'allongent et vous êtes nombreux à attendre le retour des beaux jours avec impatience pour profiter de votre terrasse et de votre jardin.  Le jardin devient de plus en plus un véritable prolongement des pièces de vie de la maison.  D'ailleurs, les entreprises l'ont bien compris.  Elles proposent des équipements de bien-être qui ressemble à ceux qu'on trouve dans la salle de bain, le salon ou la cuisine.  La demande est importante, la concurrence aussi.  Nous nous sommes intéressés à ce marché très spécifique dans les allées du salon "JardinExpo" qui se tenait à Liège.

Pascal Xheneumont est responsable commercial pour la société Bien-être Génération qui vend des articles de bien-être pour le jardin. Il renseigne une famille qui est sur le point de se laisser séduire par un bain à bulles de plus ou moins 7000 euros.  L'an passé, cette société a installé une quarantaine de jacuzzi.  Cette année, elle devrait en vendre deux fois plus.  " C'est vraiment une demande importante.  Pour moi, il y a deux choses qui peuvent expliquer cela.  Certaines personnes ne veulent plus partir en vacances parce qu'il y a certaines destinations qui ne sont plus vraiment privilégiées.  Et il y a aussi beaucoup d'argent sur les comptes qui dort", explique Pascal Xheneumont.  

A l'image de la salle de bain ou de la salle de séjour, le jardin devient un lieu de détente, un prolongement de la maison.  Même les barbecues ont de plus en plus les fonctions de véritables ensembles de cuisine.

On estime, en moyenne, que le Belge dépense entre 650 et 700 euros par an pour équiper et entretenir son jardin.  Plante, fleur, décoration, outillage ... et parfois une petit folie.  Malgré une demande en hausse, les entreprises doivent proposer des produits innovants pour se distinguer.  Rebecca Vanbrabant, gérante de Jardin & Concept, explique: "Il y a de plus en plus de concurrence dans l'aménagement des parcs et jardins, par l'engouement des personnes qui crée cette augmentation. On n'a pas eu une augmentation du chiffre d'affaires parce qu'on a dû diminuer nos marges.  On a donc effectivement du boulot, on a de la demande et il y a beaucoup de personnes qui attendent notre passage".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK