Le futur centre de tri des sacs-poubelles bleus va s'installer à Engis

C'est sur des terres actuellement agricoles d'un parc industriel de la SPI que le centre de tri doit se construire
C'est sur des terres actuellement agricoles d'un parc industriel de la SPI que le centre de tri doit se construire - © Google StreetView

C’est la conséquence des nouvelles règles de tri sélectif des immondices : il faut construire une nouvelle ligne, pour absorber les emballages plastiques souples qui vont prochainement gonfler les sacs bleus. La phase transitoire, c’est-à-dire les sacs transparents en usage dans une soixantaine de localités et envoyés actuellement chez un recycleur flamand, doit s’achever dans une vingtaine de mois. Le groupe Intradel s’attend à une surcharge de huit à dix kilos par an et par habitant. Les installations actuelles, à Seraing, dimensionnées en fonction des collectes d’ordures du début du siècle, ne suffisent évidemment plus. Il faut un nouvel outil.

L’intercommunale a prévu un budget d’une quarantaine de millions pour cette infrastructure. La localisation est désormais connue : c’est au parc industriel d’Hermalle-sous-Huy, sur un terrain de trois hectares et demi, qu’elle doit s’implanter, sur une partie inoccupée du parc industriel, le long de la route nationale. La vente de la parcelle par l’agence de développement territorial Spi doit intervenir dans une quinzaine de jours. Une vingtaine de personnes sont actuellement occupées au tri des sacs bleus. La croissance éventuelle du volume de l’emploi reste indéterminée, mais ne devrait pas être significative.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK