Le Front National belge doit changer de nom et de logo dans les 3 mois

Le logo du FN Belge, identique au logo historique du Front National. Le troisième est le logo actuel du FN.
Le logo du FN Belge, identique au logo historique du Front National. Le troisième est le logo actuel du FN. - © DR

Le Front National belge doit changer de dénomination sociale dans un délai de 3 mois. Il doit donc abandonner son appellation et son logo. C'est ce que lui impose un arrêt de la Cour d'appel de Liège rendu ce mardi matin, au terme d'un long et compliqué feuilleton judiciaire initié par le FN français et parsemé de décisions qui allaient toutes dans le même sens.

Marine Le Pen veut tuer judiciairement le Front National belge

Les toutes premières escarmouches du conflit entre le Front National belge et le Front National français remontent à 2005. Les actions judiciaires à propos du nom et des "marques" FN ont été multiples.

En 2012, sur intervention de la présidente Marine Le Pen elle-même, une première procédure en appel avait donné raison au FN français: les frontistes belges s'étaient vus interdire l'utilisation en Belgique, comme "marques" du nom "Front national", des initiales FN et de l'emblème du parti, la flamme tricolore. C'est cette décision, que le Front national belge contestait devant la Cour d'appel de Liège.

Le procès a été long et mouvementé, avec de multiples plaidoiries, des reports, des arrêts intermédiaires et réouvertures des débats. Mais ce mardi matin, l'arrêt définitif a bel et bien été prononcé. La Cour d'appel impose au Front national belge d'abandonner ce nom dans les trois mois. Il doit également cessé d'utiliser les marques de droit français dont le Front National français est propriétaire et radier d'enregistrement quatre marques appartenant aussi à ce dernier.

Une victoire totale, commente l'avocat de Marine Le Pen. Une victoire qui, pour lui, signe la fin du FN en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK