Le fils d'André Cools se relance en politique

Marcel Cools, ex-échevin socialiste flémallois devenu liégeois, candidat vert de gauche
Marcel Cools, ex-échevin socialiste flémallois devenu liégeois, candidat vert de gauche - © Michel Gretry, Vega

Il a été échevin flémallois, socialiste évidemment. Puis il est entré en dissidence de son parti, qu’il a accusé de drives blairistes. Il a été candidat, localement, pour le compte d'un mouvement d'alernatives de gauche qu'il a lancé, mais qui n'est pas parvenu à prendre le pouvoir et, voici quinze ans, il a annoncé son retrait de la politique. Mais il est de retour.

Ce vendredi, Marcel Cools a annoncé sa présence, à l’avant-avant-dernière place, sur la liste Vega, au scrutin communal à Liège.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul "revenant" : l’ancien sénateur écologiste Germain Dufour repart en campagne. Avec toujours son thème de prédilection, l’extrême pauvreté : "Un Liégeois sur cinq rencontre des difficultés économiques, peut-être pas le quinze du mois, mais dans la dernière semaine; la fracture de la précarité est réelle, et il faut agir, par exemple, retravailler le zonage de la mendicité et le règlement qui impose des restrictions pour faire la manche selon les jours et selon les quartiers…"

Les militants de Vega ambitionnent de décrocher trois sièges en octobre, avec la volonté, non plus seulement de faire entendre une voix, comme au cours de la mandature qui se termine, mais également d’influencer la constitution de la future majorité et de peser sur les décisions. Et de certifier : Vega dispose des moyens, en personnel, en compétences, pour gérer un échevinat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK