Le dessinateur Vink donne 170 planches originales à la Ville de Liège

Dessiner une planche comme celle-ci demande une semaine de travail
2 images
Dessiner une planche comme celle-ci demande une semaine de travail - © RTBF - François Braibant

Le dessinateur Vink vit en région liégeoise depuis 1969. Il est l'auteur du moine fou et des voyages de He Pao. Vink s'appelle en réalité Vinh Khoa. Il est né au Viêt-Nam et est arrivé en Belgique comme étudiant, pour échapper à la guerre qui ravageait son pays. C'est la médecine qu'il est venu étudier, mais c'est la bande dessinée qui est devenue son métier. Il a fourni des histoires au journal Tintin, à Charlie mensuel, à (à suivre) et à Spirou. Vink a aujourd'hui 70 ans, est retraité et a décidé de donner 170 de ses planches aux musées de la Ville de Liège.

Son merci à la Belgique

Vink montre une planche qu'il a réalisée et explique que la dessiner lui demande environ une semaine : "sans parler du scenario qui a été écrit avant. Je ne peux pas garder tout ça dans de bonnes conditions. J'ai décidé d'offrir une partie de ma production - 170 planches - aux musées de Liège. Parce que je me sens toujours redevable vis à vis de la Belgique qui m'a bien accueilli. Je suis arrivé ici en 1969 en pleine guerre du Vietnam. J'avais 19 ans. Mes parents m'ont envoyé ici. S'ils ne l'avaient pas fait, je serais mort.

J'ai étudié trois ans à l'Académie des Beaux-Arts et en sortant, j'ai eu l'opportunité d'entrer chez Tintin. Le rédacteur en chef m'a proposé de raconter des contes et légendes du Vietnam. Et  c'est comme ça que je me suis lancé dans le métier, comme dessinateur et comme scénariste."

Les pages que Vink donne à la Ville de Liège sont en cours d'inventaire. Elles doivent être répertoriées et recevoir une cote. "Elles sont en parfait état" explique Alain Delaunois, attaché scientifique, qui est allé opérer la sélection des planches chez Vink. Ces planches sont représentatives de toute la carrière du dessinateur. Il y a même dans le lot une histoire presque complète : l'album Poussière d'Or dans la série du Moine fou. 

"Ca ne me fait jamais mal de voir partir mes dessins" rassure le dessinateur. "J'ai toujours envie de partager mes créations. Et c'est un grand honneur que le Musée de la Boverie les ait acceptées." Les planches originales de Vink vont rejoindre le fonds de bande dessinée de Liège qui en réunit déjà une centaine, dont des planches d'Hergé, Martin, Macherot, Graton, Hausman, Morris, Tillieux, Jacobs, Comès, Franquin... Les musées de la Ville de Liège nous assurent que les planches originales qu'ils viennent de recevoir seront bel et bien montrées et accessibles au public. Pas toutes en même temps, ce qui les abîmerait, ni tout de suite à cause de l'épidémie. C'est le premier don de cette importance que la Ville de Liège reçoit de la part d'un auteur de BD. Ce lundi, le Conseil communal de Liège a rendu hommage à Vink pour sa générosité.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK