Le "désenclavement" des Fourons, une solution pour le contournement nord de Visé ?

Les plans de secteur avec, en pastel, la partie wallonne; dans la partie flamande, deux traits noirs évoquent un tracé envisageable pour la futur liaison routière
Les plans de secteur avec, en pastel, la partie wallonne; dans la partie flamande, deux traits noirs évoquent un tracé envisageable pour la futur liaison routière - © Michel Gretry

Depuis longtemps, le centre de la Cité de l'oie est encombrée par un trafic automobile dense, notamment aux heures de pointe, mais pas seulement. Depuis longtemps, les autorités locales cherchent une solution, un contournement par le nord. C'est un casse-tête. Une initiative flamande pourrait commencer à le résoudre. 

Les Fouronnais néerlandophones cherchent à se "désenclaver". Actuellement, à la sortie de l'autoroute, située juste avant la frontière hollandaise, il faut emprunter une route relativement étroite et sinueuse, Il s'agirait de tracer, à travers des terres agricoles, une nouvelle voirie, qui enjamberait la ligne de chemin de fer pour rejoindre la route nationale, et qui éviterait donc aux poids lourds de traverser le village de Mouland. L'administration étudie actuellement le dossier. Le groupe Infrabel est, selon nos informations, associé aux discussions: son intérêt, c'est que ce projet éviterait la coûteuse construction d'un pont, envisagée jusqu'ici, en remplacement d'un passage à niveau qui subsiste dans les parages. 

Il ne faut sans doute pas s'attendre à voir ces travaux se réaliser avant quatre à cinq ans. Mais quels que soient les plans définitifs, il ne resterait plus que quelques hectomètres de chaussée à réaliser sur le territoire wallon, en toute hypothèse, pour relier l'une ou l'autre voie rapide et boucler, enfin, le contournement nord. Pour les Visétois, c'est sans doute un enjeu d'importance pour la législature qui commence.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK