Le dégel fait des dégâts sur les compteurs d'eau : comment les protéger ?

La période de grand gel est derrière nous et les températures sont sérieusement remontées. Mais pour les agents de la Société Wallonne des Eaux (SWDE), le dégel entraîne de nombreuses interventions urgentes en ce qui concerne les compteurs d’eau. Dans certaines habitations, ces compteurs sont mal protégés et le dégel entraîne des fuites d’eau parfois importantes.

Ces fuites peuvent survenir au niveau des compteurs dans les habitations, mais également sur le réseau comme le précise Colette Bawin, responsable communication à la Compagnie intercommunale Liégeoise des Eaux (CILE) : "Pour le moment, on est en période de dégel. L’eau forme comme un bouchon sur certaines conduites. Au moment du dégel, c’est à ce moment-là que les fuites vont se matérialiser par des écoulements. On voit que le réseau consomme pour le moment anormalement beaucoup. Soit ce sont des particuliers qui nous appellent, soit on détecte nous-même certaines fuites sur le réseau."

Une période fort chargée pour les fontainiers

Pour les équipes, les journées sont rythmées. Michaël Smeets, conducteur du secteur de Liège et Herstal à la CILE, le confirme : "Je peux vous dire que les équipes de la CILE sont à 100% pour le moment. On a même rappelé les équipes qui étaient en repos. Nos sous-traitants aussi ont renforcé leurs équipes parce qu’on sait qu’on va avoir une période très sportive."

On a dû rappeler les équipes au repos

Preuve en est : à 8h du matin, Marc Thonnard, fontainier à la SWDE en était déjà à sa quatrième intervention. Une urgence car l’eau s’était répandue dans le garage de la maison. "Le compteur a gelé suite à un manque de protection. Cela arrive souvent parce que les gens ne pensent pas que ça peut arriver. Le compteur se fissure suite à la formation de glace. Et c’est souvent quand il commence à dégeler que le compteur commence à perdre", décrit-il.

 

2 images
Compteurs d’eau fissurés à cause du gel. © RTBF/Philippe Collette
Compteur d’eau neuf. © RTBF/Philippe Collette

Le gel ne pardonne pas : le compteur sur lequel il travaille est complètement hors service. "On remet un nouveau compteur à la place de l’ancien, forcément. Nous changeons absolument tous les joints, nous vérifions si les vannes sont étanches, si tout fonctionne correctement. Si ce n’est pas le cas, nous en profitons pour réparer le tout pour ne pas laisser une installation qui n’est pas conforme."

Comment éviter la catastrophe ?

Ce genre d’intervention coûte. Ici, le propriétaire de la maison devra débourser 180 euros. Pour éviter ce genre de dépenses, le fontainier conseille d’isoler les compteurs, mais pas n’importe comment : "Pour le protéger, il faut éviter tous les matériaux qui sont absorbants, comme la laine de verre ou la laine de roche. Ce sont des matériaux qui absorbent l’humidité et s’il fait humide, ils amplifient l’effet de froid. Il vaut mieux prendre des matériaux étanches à l’eau : de la mousse de polyuréthane, faire un coffrage en bois avec du polyuréthane ou de la frigolite."

Il faut éviter tous les matériaux qui sont absorbants, comme la laine de verre ou la laine de roche.

Quant aux maisons inoccupées, Colette Bawin, responsable communication à la CILE, rappelle qu’il faut également se prémunir : "Toutes les maisons qui sont inoccupées et dans lesquelles on n’a pas pris la peine de mettre les protections nécessaires et de maintenir une certaine température risquent de subir ce genre de dégâts."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK