Le décès de l'un des "évadés du seizième convoi"

Ce vendredi, au centre funéraire de Robermont, se sont déroulées les funérailles de Michel Wolf, décédé la veille à l'âge de 89 ans.

L'homme a profondément marqué le paysage immobilier liégeois: il a été entrepreneur, puis il a lancé le stationnement automobile "en ouvrage" dans la cité ardente, sous Saint-Lambert, et auparavant Cathédrale, avec sa société devenue MyPark.

Mais il reste d'abord et avant tout l'un des "évadés du seizième convoi", un train de déportés juifs vers les camps de la mort, en octobre 1942. Avec plusieurs autres, il n'a pas hésité à sauter du wagon avant d'atteindre la frontière belge. Cette évasion audacieuse -et rarissime- l'a contraint à se cacher jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Son aventure a été au centre d'un documentaire que la RTBF a consacré à cet épisode, dont les quelques héros sont ensuite devenus des figures emblématiques de la communauté israélite liégeoise.

Visionnez ce documentaire sur le site de Sonuma

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK