Le déboisement au pied du terril Sainte-Barbe inquiète le voisinage

Le lotissement "Les Jardins du Terril", sur les hauteurs du quartier liégeois de Naniot a déjà fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le groupe Matexi grignote petit à petit une zone de biodiversité. Voici deux ans, des riverains s’en sont inquiétés. Le promoteur dispose d’un permis en bonne et due forme pour construire la deuxième phase de son projet, une trentaine de logements, pour moitié des appartements, pour moitié des maisons. Mais le chantier n’a-t-il pas tendance à s’étendre au-delà du périmètre des autorisations ? C’est la question de plusieurs habitants.

Ils ont alerté l’échevine de l’urbanisme. Ses services ont interpellé le groupe Matexi, qui évoque des bouleaux fragilisés par un effritement du terril, ce qui a mis à nu les racines des arbres, qui sont tombés ou menacent de tomber, ce qui a imposé la pose de rubalises pour établir un périmètre de sécurité. Les autorités de la ville se veulent plutôt rassurantes.

Mais à vrai dire, l’inquiétude des riverains se concentre surtout sur des bornes jaunes qui sont apparues récemment, et qui semblent délimiter une zone d’abattage particulièrement proche de la base du terril, et qui pourrait contribuer à le déstabiliser. Entre risque de "glissement" et craintes d'"effritement", l’endroit mérite vraisemblablement un suivi attentif.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK