Le curateur de Pré-Madame, à Herstal, met le site en vente

Qui, pour reprendre le projet d'un promoteur criblé de dettes ?
5 images
Qui, pour reprendre le projet d'un promoteur criblé de dettes ? - © Tous droits réservés

C'est une annonce immobilière qui risque de ne pas passer inaperçue: le site est évalué entre quatre et onze millions. Le Pré-Madame, c'est une parcelle de pratiquement cinq hectares, ce sont d'anciens ateliers de la Fabrique Nationale. Ils datent des années '20: ils ont été construits avec l'argent des dommages de guerre: c'est du costaud...

Depuis une trentaine d'années, le propriétaire est un promoteur immobilier, qui a mené un ambitieux projet: profiter de la solidité de la structure pour bâtir une sorte de quartier de ville aux étages, avec plus de trois cents logements, une crèche, un hôtel, un musée, des commerces et une maison de repos. Le chantier a commencé, et le gros oeuvre est même terminé pour quelques appartements et la seniorerie. Mais au fil du temps, les dettes se sont accumulées, au point de dépasser allègrement les dix millions. La faillite a été prononcée à la fin septembre.

Le curateur vient d'entamer les démarches pour trouver un acquéreur. L'affaire est complexe, puisque les travaux ont été entamés, mais partiellement. Et qu'au-delà du prix du terrain et des briques, il faut sans doute encore compter vingt millions de travaux. Mais le dossier est ficelé, administrativement. Les permis et autorisations sont délivrées. Et comme la vente ne devrait pas intervenir avant janvier, c'est-à-dire avant l'entrée en vigueur du nouveau décret wallon sur la dépollution des sols, les éventuels frais imprévus de l'assainissement restent à charge du curateur, à déduire donc de ce que les créanciers peuvent espérer récupérer....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK