Le corps d'une sexagénaire retrouvé empaqueté dans son garage à Verviers

L'état du corps laisse penser que le décès remonte à plusieurs semaines.
L'état du corps laisse penser que le décès remonte à plusieurs semaines. - © JOHN THYS - BELGA

Les autorités judiciaires liégeoises ont été avisées, vendredi après-midi, de la disparition inquiétante d'une dame née en 1956 et résidant dans la rue du Paradis, à Verviers.

Une voisine s'inquiétait de ne plus l'avoir vue depuis plusieurs semaines et d'entendre les aboiements répétés de son chien. La direction de l'entreprise Laurenty, employeur de la Verviétoise, confirme de son côté qu'elle ne s'est plus présentée depuis un certain temps.

Fort de ces témoignages jugés inquiétants, des policiers ont été dépêchés sur les lieux vendredi en début de soirée. Ils ont alors découvert le corps sans vie de la dame, allongé sur le sol du garage de sa maison, emballé dans des couvertures ou une bâche plastifiée.

L'intervention d'un tiers ne fait donc aucun doute, même s'il est trop tôt d'affirmer que la sexagénaire aurait été victime d'un homicide, nuance-t-on au parquet de Liège.

Un magistrat du parquet, un juge d'instruction, des scientifiques de la police fédérale et un médecin légiste notamment sont descendus sur les lieux vendredi soir vers 20h30.

Selon le légiste, au vu de l'état de décomposition du corps de la victime, son décès pourrait remonter à plusieurs semaines. Celle-ci porte par ailleurs des traces d'ecchymoses dont l'origine reste à déterminer. Une autopsie est programmée en début de semaine prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK