Le contrôle technique pour les ancêtres n'inquiète pas leurs propriétaires

Depuis le début du mois, la Wallonie a décidé que les véhicules anciens considérés comme des ancêtres devraient passer régulièrement un contrôle technique. Ceux qui possédaient une plaque "O" -comprenez oldtimers"- en étaient jusqu'à présent dispensés. Pour les véhicules qui ont moins de 30 ans, une vérification annuelle est programmée. S'ils ont plus de 30 ans mais ne sont pas immatriculés comme ancêtres (ce qui est plutôt rare), ils devront également se conformer à cette visite annuelle. Pour les plus de 30 ans immatriculés en plaque "O", le contrôle sera allégé: il est prévu tous les deux ans. Par ailleurs, les véhicules de plus de 50 ans immatriculés comme ancêtres sont d'office considérés comme des véhicules à caractère historique. Ceux-ci sont définitivement dispensés d’inspection.

C'est le cas de l'ensemble des véhicules présents ce dimanche à Spa. Ils sont 23 à prendre le départ ce matin d'un rallye d'ancêtres dans le centre de Spa. Ces propriétaires de véhicules construits avant 1940 vont effectuer une balade de quelques dizaines de kilomètres dans la région. Ils ont tous été construits avant 1940 à quelques exceptions près. Cette nouvelle réglementation ne risque donc pas de déranger ces passionnés de vieilles mécaniques. Si la plupart d'entre eux bricolent et réparent leur véhicule eux-même, ils comprennent bien l'intérêt de soumettre leur vieille voiture à un contrôle strict. Car pour eux, certains abusent de la législation sur les ancêtres et utilisent des voitures de plus de 25 ans tous les jours sur les routes. Il est donc normal qu'ils soient soumis au contrôle technique pour des raisons de sécurité. Ils craignent par contre que le contrôle technique n'endommage certains véhicules anciens et fragiles à cause de tous les tests qu'ils devront subir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK