Le conseil de l’environnement, favorable au projet immobilier à Mambaye

En bleu, le périmètre du "schéma d'orientation local"
3 images
En bleu, le périmètre du "schéma d'orientation local" - © Tous droits réservés

C’est un projet contesté : une récente enquête publique a rassemblé près de quatre cents opposants. La zone concernée dépasse les trente hectares, sur les hauteurs spadoises. Le site est déjà partiellement loti. Les plans prévoient une centaine de maisons en plus, un hôtel de quatre-vingts chambres, et surtout un village de vacances de plusieurs dizaines de logements : le résidentiel plutôt en contrebas, dans une portion dite « clairière » ; le touristique plutôt en surplomb, tourné vers la partie forestière.

Le conseil de l’environnement vient de rendre un avis favorable sur ces orientations, mais avec des conditions. Globalement, le village de vacances est jugé surdimensionné, ce qui suscite quelques craintes quant aux nuisances de bruit et d’éclairage sur l’environnement forestier immédiat, d’intérêt biologique. En ce qui concerne la mobilité, les voiries des alentours n’ont pas de trottoirs, et les informations sur le trafic automobile, reprises dans l’étude d’incidences, sont particulièrement anciennes, ce qui provoque quelques inquiétudes quant à la densité du réseau prévu pour les déplacements piétons ou cyclistes. Quelques réserves sur l’égouttage complètent le tableau.

Ces remarques ne semblent pas décourager les promoteurs, parmi lesquels la société « Immobilière de Mambaye », qui vient de tripler son capital, pour le porter porte à un million et demi…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK