Le Conseil d'Etat suspend des études de stabilité sur le site de Bavière

Le projet de pôle culturel prend du retard
Le projet de pôle culturel prend du retard - © Tous droits réservés

C'est un sérieux revers, pour la Province de Liège,  et ses projets de "pôle culturel" sur le site de Bavière. Sur recours du bureau Greisch, le contrat pour les études de la stabilité, des fondations, des poutres et des colonnes de la future bibliothèque  vient d'être suspendu. C'est un marché d'environ cinq millions.

Selon les magistrats, la Province de Liège a manqué à son devoir de minutie.

Le candidat sélectionné à l'issue d'une procédure de mise en concurrence, la société Lemaire a remis un prix anormalement bas pour une partie de la mission d'ingénierie, à savoir, à propos de la dépollution des sols, les précautions à prendre et les vérifications à effectuer en cours de chantier. Un prix anormalement bas: une somme tout-à-fait symbolique. 

Lorsqu'un soumissionnaire est très, trop, largement en dessous du prix moyen de ses concurrents, la loi impose, en pareil cas, de demander explications et justification: ça a été fait, mais de manière bâclée. Insuffisant, pour le Conseil d'Etat.

Le dossier prend donc du retard. D'autant que la société Lemaire s'est engagée à maintenir son offre jusqu'à la fin du mois d'août. Mais au-delà, ce n'est pas garanti. Il faudrait peut-être recommencer la procédure à son début. Le risque de perdre les subventions européennes n'est pas mince, mais cet argument n'a pas convaincu...

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK