Le conseil communal de Verviers demande la fermeture de Tihange 2

La centrale nucléaire de Tihange
La centrale nucléaire de Tihange - © RTBF

A la demande de la conseillère écolo Pauline Dumoulin, le conseil communal de Verviers a adopté ce lundi soir une motion qui réclame la fermeture immédiate du réacteur nucléaire numéro 2 de Tihange et du réacteur numéro 4 de Doel, les deux réacteurs dont les cuves en acier présentent des inclusions de micro-bulles d'hydrogène.

La bourgmestre Muriel Targnion a annoncé que sa majorité allait voter la motion proposée par Pauline Dumoulin. Elle a cependant critiqué la position de l'Allemagne qui exige la fermeture du Tihange, mais passe sous silence le fait qu'elle produit son électricité avec des centrales alimentées au charbon, dont les fumées polluantes se retrouvent au-dessus de la Belgique.

Muriel Targnion a aussi mis en garde contre le manque d'électricité et le risque de pertes d'emplois à Tihange, elle a rappelé que le site nucléaire hutois emploie 4400 personnes. "Attention au cataclysme social !", prévient Muriel Targnion qui soutient pourtant la motion anti-nucléaire proposée par Écolo. 

Le MR s'abstient, le PP vote contre

Le MR a préféré s'abstenir. "Il faut d'abord mettre en place les filières de remplacement", a argumenté le libéral Maxime Degey. Le conseiller Berrendorf du Parti Populaire a voté contre. "Les éoliennes ne sont pas la solution", a-t-il expliqué en soulignant le caractère irrégulier de la production d'électricité par ce système. Verviers est la troisième commune de la province à voter cette motion, après Liège et Dison.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK