Le clip d'un jeune rappeur liégeois sur les gilets jaunes censuré sur Facebook

Le clip d'un jeune rapeur liégeois sur les gilets jaunes censuré sur Facebook
2 images
Le clip d'un jeune rapeur liégeois sur les gilets jaunes censuré sur Facebook - © Tous droits réservés

Le clip d'un jeune rappeur liégeois sur les gilets jaunes censuré sur Facebook... Samedi, Draner - c'est son nom de rappeur - a tourné un clip lors de la manifestation à Bruxelles. Ce jeune artiste de 21 ans est éducateur de formation. Lorsqu'il publie dimanche le montage de son clip sur Facebook, il reçoit rapidement un avis d'interdiction de publication, ce qui l'empêche de partager son morceau de musique. Motif invoqué par le réseau social: son clip ne partage pas les standards de la communauté Facebook. Draner s'en étonne: "j'ai été rapidement bloqué dimanche quand j'ai voulu le partager."

Pas conforme aux standards de la communauté Facebook

"Vous ne pouvez pas publier jusqu'au 12 décembre": c'est l'unique commentaire personnalisé que recevra Draner de la part de Facebook. "J'ai traduit le ressenti du peuple dans la chanson" explique le rappeur. Alors il y a-t-il un appel à la violence -qui est interdite- dans le clip? "Non, clairement, non" précise-t-il. "J'ai essayé d'être vraiment très soft dans mon clip. Même dans les prises de vues, j'ai essayé d'être efficace pour justement qu'il n'y ait aucun appel à la violence. Donc à partir où on me bloque sans raison, je pense que ça peut s'appeler censure." 

Pour justifier sa censure, le réseau social fait référence à une violation des standards de sa communauté ? Lequel? Quelqu'un s'est-il plaint? De quoi? Impossible pour le jeune rappeur de savoir en quoi son clip trouble plus Facebook que les paroles de la Marseillaise.  

Le clip de Draner publié sur Youtube

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK