Le CHU de Liège et le Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture fusionnent

Le CHU de Liège
2 images
Le CHU de Liège - © RTBF

Le CHU de Liège et le CNRF, le Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture, à Tinlot, ont décidé de fusionner pour former un groupe de 5902 personnes. La fusion sera effective le 1er janvier prochain à 0h00.

Créé en 1975, avec la Ligue de la Sclérose en plaques, le centre de Fraiture-en-Condroz compte 120 lits neurologiques et psychomoteurs ainsi que 30 lits psychiatriques. Il gère aussi une maison de repos et une crèche. Son personnel est composé de 317 salariés et 60 indépendants. Il est le premier employeur du Condroz. Le CHU de Liège est, lui, le premier employeur de la province de Liège.

Après plusieurs années de partenariat, les deux institutions ont donc décidé de se marier. Julien Compère, l'Administrateur délégué du CHU, explique pourquoi: "Le CHU a de plus en plus besoin d'avoir une structure d'aval pour tous les patients qui nécessitent une réadaptation, une revalidation, et le centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture bénéficie à cet égard d'atouts extrêmement importants. C'est une infrastructure de 120 lits de spécialisation extrêmement performante qui a aussi des conventions dans des domaines spécifiques tels que la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique qui, quelque part, se combinent avec la polarité universitaire du CHU. Les patients du CHU auront la garantie de bénéficier d'une réadaptation fonctionnelle en lien avec les standards d'un hôpital universitaire. Pour les patients du centre de Fraiture, ils auront la garantie d'avoir une prise en charge non seulement dans le prolongement de celle qu'ils ont actuellement, mais aussi qui pourra bénéficier de cet apport universitaire dans tous les autres aspects liés à leur prise en charge. C'est aussi pour l'ensemble des patients de la zone du Condroz la possibilité d'avoir accès à une polyclinique avec des médecins universitaires."  

Cette fusion a-t-elle des conséquences pour les membres du personnel du CNRF ? "Non.", répond Julien Compère, "Pour eux, c'est une opération neutre: à la fois on maintient l'emploi, à la fois ils conservent leur statut ou ils optent pour le statut du CHU."           

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK