Le Centre Spatial de Liège va s'approcher du soleil

Le Centre Spatial de Liège va s'approcher du soleil
Le Centre Spatial de Liège va s'approcher du soleil - © Wikipedia

Le Centre Spatial de Liège fait un pas de plus dans la conquête de l'espace. Et cela, grâce à une sonde qui s'approchera du soleil à une distance encore jamais atteinte. Et cette sonde américaine, qui sera lancée samedi, s'apprête à relever de sacrés défis.

Tout d'abord la distance : durant les 7 ans que doit durer sa mission, elle va traverser à 24 reprises l'atmosphère du soleil à 6.200.000 km de sa surface, pénétrant pour la première fois l'atmosphère extérieure du soleil.

Autre défi, sa vitesse : 700.000 km/h. Une telle vitesse permettrait de faire le trajet terre-lune en seulement 30 minutes. La sonde Parker, ce sera tout simplement la sonde la plus rapide de toute l'histoire spatiale.

Enfin, troisième défi, elle va devoir résister à une température de 1.400 degrés.

Une aventure en partie liégeoise

Cette sonde va tenter de répondre à la question de savoir pourquoi la couronne du soleil est bien plus chaude que sa surface. Et dans cette sonde, le centre spatial de Liège a contribué à réaliser un instrument clé: le WISPR, c'est son nom, dispose de deux télescopes de haute précision qui vont permettre de faire la corrélation entre ce que l'on verra du soleil et les données mesurées par la sonde.

Le CSL a notamment réalisé des études pour les optiques de ces télescopes et pour les protéger des lumières parasites.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK