Le Centre Fédéral d'Expertise recommande de fermer 17 maternités dont 3 en province de Liège

Le Centre Fédéral d’Expertise recommande de fermer 17 maternités dont 3 en province de Liège
Le Centre Fédéral d’Expertise recommande de fermer 17 maternités dont 3 en province de Liège - © Tous droits réservés

Dix-sept maternités dans le pays, dont trois en province de Liège, devraient fermer leurs portes. C’est en tout cas la recommandation transmise à la ministre de la Santé, Maggie De Block, par le Centre fédéral d’expertise de soins de santé.

Elles sont trois en terre liégeoise : la maternité du CHR de Huy, celle de Sainte-Elisabeth à Heusy et celle de l’hôpital Saint Nicolas d’Eupen. Deux critères de fermeture ont été pris en compte par l’étude, à savoir le nombre d’accouchements et la distance. Pour le centre d’expertise, les maternités coûtent trop cher si elles ne réalisent pas au moins 557 accouchements par an. Ensuite, il faut qu’il y ait une maternité à moins de 30 minutes en voiture de chaque femme devant accoucher. Si deux maternités se trouvent à moins de trente minutes, celle qui n’atteint pas les 557 accouchements doit fermer. C’est la conclusion du centre d’expertise.

 

Quid des chiffres des maternités de Huy, de Heusy et d’Eupen ?

Prenons le cas du CHR de Huy. Il réalise en moyenne 420 accouchements par an. Il est donc en dessous du seuil de 557. D’après Jean-François Ronveaux, le directeur général du CHR de Huy, il suffirait d’engager un ou deux gynécologues en plus pour attendre ce seuil. Il ajoute : "La maternité est pour nous une priorité absolue dans le cadre de notre développement et de notre réseau. Il y a 5 ans, une étude était sortie et nous étions considérés comme une maternité isolée et donc je m’étonne que cela ait changé". 

A Sainte Elisabeth, à Heusy, l’étude s’est basée sur les chiffres de 2018. Or l’année dernière, il y a eu 650 accouchements dans cette clinique. Le premier critère est donc dépassé. La maternité a d’ailleurs été rénovée. Mais ce qui intervient ici, c’est aussi la proximité avec un autre hôpital, plus important, situé à seulement 100 mètres. René Thissen, le président du conseil d’administration du Centre hospitalier chrétien se veut confiant : "Cette étude ne prend pas les chiffres de 2019. Nous avons engagé trois nouvelles gynécologues à Sainte Elisabeth à Heusy. Le nombre d’accouchement en 2019 est de plus de 650. Nous ne sommes pas concernés par les résultats de cette étude. Nous sommes largement au-dessus du seuil. L’autre hôpital à proximité est là depuis très longtemps. Ce sont les statistiques qui vont être à la base des décisions mais nous allons faire valoir nos droits".

 

A Eupen, le sujet est plus sensible

C’est le seul hôpital germanophone du nord de cette région. Le critère de langue n’a pas été pris en compte. Si la maternité d’Eupen ferme, c’est à Saint Vith qu’une femme voulant parler allemand pour ses soins devra aller. Saint-Vith, c’est à 56 minutes d’Eupen. Les pompiers peuvent s’attendre à des accouchements le long de l’autoroute.

Extrait du Journal Parlé de 8H de La Prem1ère

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK