Le "Carré", à Liège, va changer de couleur

Dans le "Carré", ça écluse toujours beaucoup, mais ça égutte de moins en moins
Dans le "Carré", ça écluse toujours beaucoup, mais ça égutte de moins en moins - © Michel Gretry

La ville de Liège s'apprète à réhabiliter progressivement l'égouttage du Carré. Il est vétuste, et il ne faut plus tarder à remédier structurellement aux avaries. Les deux premières artères concernées sont Saint-Jean puis Tête-de-Boeuf.  Le service des travaux, évidemment, va se coordonner avec les compagnies des eaux, du gaz, et d'électricité qui souhaitent profiter de l'occasion pour moderniser leurs réseaux. Ce qui signifie concrètement des ouvertures de voiries, et, pour reboucher les trous, des renouvellements de revêtements.

Lorsque ces rues sont devenues piétonnes, elles ont été pavées en "blancs de Bierges", des pavés en béton, dont la couleur est obtenue par un mélange d'un ciment blanc, de sable blanc, et de gravier blanc. Ce produit n'existe plus à l'identique, apparemment. Pour le remplacement, le choix s'est porté, toujours sur des pavés en béton, mais dans des tons plus gris. Clairs, mais pas trop. Avec, toujours, de la pierre naturelle, du grès, pour les rigoles centrales. De quoi, quand même, modifier l'apparence générale du quartier.

Pour le reste, ces chantiers s'inscrivent dans la politique municipale d'amélioration des égouts. Sur interpellation d'un élu de l'opposition écologiste, l'échevin des infrastructure a d'ailleurs précisé que les orages des derniers jours ont principalement provoqué des dégats sur les routes régionales, les quais et les trémies, signe, à son estime, que la lutte contre les "événements pluvieux extrêmes" porte ses fruits; et que les investissements dans ce cadre se poursuivent, et vont se poursuivre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK