Le bouddhisme attire beaucoup d'adeptes, notamment pour la pratique de la méditation

Le bouddhisme attire beaucoup d'adeptes, notamment pour la pratique de la méditation
Le bouddhisme attire beaucoup d'adeptes, notamment pour la pratique de la méditation - © RTBF

Ce dimanche, l'union bouddhiste belge organisait une journée portes ouvertes dans ses différents centres. Le bouddhisme qui attire pas mal d'entre nous à différents degrés. Si certains adoptent complètement la philosophie, d'autres s'y intéressent surtout pour la pratique de la méditation.

A Liège, silence et relaxation étaient au rendez-vous au centre zen de la pleine conscience de Liège. Ils étaient sept à se concentrer uniquement sur les mouvements de leur respiration. Certains d'entre eux sont des habitués. Pour d'autres, c'est une première. Le centre compte plus de 800 inscrits et la méditation pleine conscience est de plus en plus recherchée. Anne Beeken, coordinatrice du centre zen de pleine conscience: "Il y a beaucoup de personnes qui sont en recherche et qui ne sont pas bien avec le rythme de vie qui se passe. Et il y a beaucoup de personnes qui s'intéressent à la pleine conscience, que ce soit la pleine conscience de façon plus laïque ou que ce soit par une voie plus spirituelle".

Et même si comme ici la pratique se veut plus spirituelle, on ne parle clairement pas de religion bouddhiste. Beaucoup de pratiquants cherchent juste à trouver la paix intérieure face aux agressions du monde extérieur. C'est le cas de cette jeune pratiquante, Aurélie Quintart: "J'ai trouvé un chemin que j'avais envie de suivre, ça c'est sûr. J'ai trouvé de plus en plus d'apaisement et de plus en plus de connaissance de moi-même et aussi de douceur envers moi-même. Disons que ça "remplit" les objectifs. Maintenant, c'est un chemin pour toute une vie".

Le zazen, une autre technique de méditation

A quelques kilomètres de là, c'est une autre technique de méditation qui se pratique. Le zazen impose aux pratiquants de méditer dans une position assise assez inconfortable, en forme de lotus. Mais le principe est toujours le même: faire le vide intérieur. Chanch Nguyen, responsable du centre zazen: "Nous nous concentrons sur notre respiration, sur notre posture, et sur notre état d'esprit".

Ici, même si quelques nouveaux pratiquants ont poussé la porte du centre à l'occasion des portes ouvertes, la pratique reste plus confidentielle car plus contraignante: "On a de nouvelles personnes, de nouvelles entrées, des personnes qui viennent, qui pratiquent une séance, deux séances, trois séances, et qui finissent par nous dire évidemment que la position est difficile et que méditer devant un mur blanc, ça ne correspond à rien pour eux".

La séance de méditation est très codée et s'accompagne de beaucoup de rituels, mais la recherche d'apaisement et de paix intérieure sont souvent les premières motivations des pratiquants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK