Le Belzik est mort, vive le Belzik 2.0 à Herve

Le Belzik est mort, vive le Belzik 2.0 à Herve
Le Belzik est mort, vive le Belzik 2.0 à Herve - © DR

C’était voici quelques mois. Les organisateurs du Belzik Festival de Herve annoncent qu’ils jettent l’éponge. Le Belzik Festival qui aura connu quinze éditions au Hall de Criées de Herve-Battice disparaît. La dernière édition en 2018 s’est soldée d’extrême justesse par un équilibre financier mais le risque devenait trop important pour continuer l’aventure, notamment le budget artistique, la location et l’aménagement du Hall de Criées ; c’en était ainsi terminé de ce festival organisé sur trois jours à la sortie de l’hiver qui a tout de même accueilli bon nombre de vedettes francophones et anglo-saxonnes comme Stromae, Puggy, Kim Wilde, Calogero, Vianney et autres Maurane, aux côtés de groupes régionaux à l’époque émergents comme Can D, devenu depuis lors YKONS.

Un groupe de bénévoles de l’entité hervienne s’est toutefois refusé à faire une croix définitive sur le label Belzik; certes, c’en est fini des “gros” budgets artistiques et de fonctionnement. Fini également le Hall de Criées, terminé les gros cachets, place à un événement “light” qui aura désormais pour cadre le Collège de la Providence à Herve et sa grande salle de 600 places. Voici donc un nouveau produit: le Belzik 2.0 organisé sur deux jours, les 8 et 9 novembre, avec le souci majeur de proposer un festival “raisonnable” pour tous les publics, basé sur le festif tout en proposant une organisation professionnelle. Certains membres du nouveau comité ont fait partie de l’ancien Belzik et apporteront leur expérience pour organiser le nouveau rendez-vous automnal dont le concept s’articule autour de trois “volets”.

Les hommes du Grand Cactus

Tout commencera le vendredi 8 novembre par une grande soirée ”humour”, le Belzik’omatic, présentée par l’humoriste hervien Martin Charlier (Kiki l’Innocent) qui accueillera quatre de ses collègues masculins du Grand Cactus (RTBF TV): Freddy Tougaux, James Deano, Kody et Jérôme de Warzée. Quatre ambassadeurs du rire qui ne se sont jamais produits ensemble sur la même scène! Si cette soirée vise un large public familial, le deuxième volet du mini-festival, le Belzik’Kids, sera clairement dédié aux enfants le samedi 9 novembre avec l’ouverture dès 15 heures d’un village avec châteaux gonflables, grimages, barbe à papa, chiques et pop corns, et agrémenté à 17h par le concert d’André Borbé dont on connaît le talent musical pour accrocher son jeune public. Entouré de ses musiciens, il présentera à Herve son nouveau spectacle intitulé “Le Grand Possible”, un cocktail musical vitaminé qui donnera la banane à tous les spectateurs, petits et grands.

Enfin, la soirée du 9 novembre, le Belzik’Night, pour tous les amoureux de musique et d'ambiance réunira le groupe T-lephone Export, l’excellent coverband de Téléphone, et le groupe Disco Party Show qui reprend en live les plus grands tubes des années 70/80. Ces deux groupes seront encadrés par deux DJ de la région hervienne, Court-Circuit, qui n’est autre que Nicolas Charlier, le frère de Martin, et Transit, emmené par Alain Pirard qui a fait danser toute la jeunesse du Plateau de Herve. Nouveau concept donc, nouvelle réussite? Réponse à la mi-novembre.

Les préventes seront ouvertes dès le 1er juillet.

Infos: www.belzik.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK