Le 16ème album du guitariste Jacques Stotzem: retour au romantisme

Le 16ème album du guitariste Jacques Stotzem: retour au romantisme
Le 16ème album du guitariste Jacques Stotzem: retour au romantisme - © RTBF - Philippe Collette

Le guitariste verviétois Jacques Stotzem vient de sortir le 16ème album de sa déjà longue carrière. Intitulé "Places we have been", l’artiste revient en quelques sortes à ses premières amours, lui qui avait fait une "entorse" à son style romantique en enregistrant coup sur coup "Catch the Spirit I et II", consacrés à des reprises de grands standards du classic rock adaptés à la guitare acoustique, et un album hommage au guitariste irlandais, l’un des plus grands de sa génération, Rory Gallagher.

S’en est suivi alors un premier retour à la composition lyrique dans "The Way to go" en 2017, confirmé en cet automne 2019 par la dernière production du Verviétois, un album de neuf titres composés essentiellement de ballades qui alternent douceur, rêverie et sentiment.

Le choix du nom de l’album "Places we have been" n’est pas innocent: "En fait", explique Jacques Stotzem, "c’est une sorte d’album photos d’un troubadour moderne: les titres que j’ai composés font référence aux différents souvenirs de voyages accomplis lors de mes nombreux concerts – j’en donne une centaine par an en Europe et même au-delà –  qui sont à chaque fois une source d’inspiration. Je n’imagine pas une seconde faire une carrière musicale sans concert."

Composer, une raison d'être

Jacques Stotzem est en effet un grand voyageur: outre de nombreux concerts en Belgique, il s’est déjà produit notamment à Prague, en Allemagne au Québec, en Chine au Japon, à Taiwan, au Viet-Nam et en Corée du Sud; autant de destinations et d’expériences musicales qui lui ont permis d'alimenter sa prolixité musicale. Car pour l’artiste, composer est une raison d’être: "C’est ce qu’il y a de mieux pour un musicien", poursuit Jacques Stotzem, "je mets environ deux ans pour mener à bien un album; je compose à mon rythme et les musiques sont enregistrées dans un studio personnel aménagé à mon domicile."

Jacques Stotzem a déjà récolté quelques réactions en concert à l’écoute des nouveaux titres: "Les gens sont venus me dire: on a fermé les yeux en écoutant la musique, et on s’est plongé dans un autre monde, un moment total de déconnexion."

Le guitariste reste, comme c’est le cas depuis ses débuts, à la technique du "finger picking", dont on trouve les origines dans le blues américain, une technique qui a marqué Jacques Stotzem et qui lui a permis de faire carrière; ce dernier reste aussi fidèle à la guitare Martin avec un instrument quasi fait sur mesure par la firme américaine comme en disposent aussi des géants de la musique comme Clapton, Sting et autre Marc Knopfler.

Jacques Stotzem entamera bientôt une tournée belge qui commencera le 12 octobre à Enghien et l’emmènera notamment à Bruxelles, Charleroi, Soignies, Louvain-la-Neuve, Ittre ,Ramelot, Amay, Mons, Virton et aussi dans sa ville natale au Spirit of 66 de Verviers le 13 décembre.

Infos: stotzem.com.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK