La Ville de Verviers part à la chasse aux incivilités qui nuisent à l'environnement

Dépôt sauvage récent à Stembert
Dépôt sauvage récent à Stembert - © Tous droits réservés

La ville de Verviers s’est inscrite dans le Plan Local de Propreté de la Wallonie comme 60 autres communes pilotes dont Seraing, Donceel, Trois-Ponts ou encore Marchin pour ce qui est de notre Province. Le but est d’identifier les nuisances grâce aux témoignages des citoyens.

Les Verviétois ont dès à présent deux semaines pour signaler sur une plate-forme en ligne tout point noir environnemental qu’ils ont constatée de visu. Plus de détails avec l’Echevin verviétois de l’Environnement, Jean-François Chefneux : "C’était important de poser la question aux citoyens et de leur demander de nous aider à identifier tous les lieux où des problèmes surviennent de manières régulières. Ce sont des incivilités au sens large du terme comme des dépôts sauvages, des mégots de cigarette, des déjections de chiens, etc. Toutes les incivilités, on demande de les remonter grâce à des photos par exemple. La première phase se terminera vers le 6 juin et puis une semaine de diagnostic avec l’entreprise qui nous aide à construire ce plan et puis on redémarre à partir de la mi-juin jusqu’à la première semaine de juillet sur une phase de recherche de solution. Le travail va se poursuivre au sein de l’échevinat pour identifier un vrai plan d’action global".

Les citoyens verviétois ont en fait jusqu’au 7 juin pour identifier les points noirs environnementaux qu’ils ont constatés, sur la plateforme en ligne spécialement réalisée à cet effet, et dont voici l’adresse : propretecommunale-monavis.be.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK