Seraing durcit le ton sur la mendicité en rue

La Ville de Seraing durcit le ton sur la mendicité en rue (Image d'illustration)
La Ville de Seraing durcit le ton sur la mendicité en rue (Image d'illustration) - © BELGA

La Ville de Seraing durcit le ton à propos de la mendicité sur son territoire. Un nouveau règlement de police a été adopté lundi soir lors du conseil communal. Depuis plusieurs semaines, la population et les commerçants étaient confrontés à des comportements de plus agressifs de la part de certains mendiants.

Des mendiants dont à peine 1% est issu de Seraing, selon les autorités communales. Le nouveau règlement de police tolère la mendicité mais l'interdit de façon agressive ou lorsque le mendiant est accompagné d'un chien considéré comme dangereux.

Il est également interdit de ralentir volontairement les passants pour obtenir de l'argent. Fini donc de bloquer l'entrée des édifices publics et privés. La mendicité est également proscrite sur les voies de circulation ou à des carrefours, et si elle est pratiquée de façon organisée, par un groupe de personnes.

Enfin, la Ville de Seraing a décidé d'interdire toute mendicité à l'occasion des fêtes de Wallonie, lors des fêtes et kermesses locales, et évidemment sur le marché de Noël.

Que risquent ceux qui ne respectent pas ce nouveau règlement de police ?

Lorsque la police constate de la mendicité, elle procède à une arrestation administrative. Les mendiants seront ensuite informés à propos de l'aide sociale qu'ils peuvent obtenir.

Ce nouveau règlement sur la mendicité n'a été adopté que par les élus socialistes en majorité absolue. Ecolo-cdH et MR se sont abstenus. Le PTB a voté contre.

Lors du conseil communal lundi soir, le budget 2017 a également été voté, majorité contre opposition. Il affiche un boni d'1,4 million d'euros. Un résultat qui a pu être obtenu grâce au versement d'une aide exceptionnelle de 6 millions de la part de la Région wallonne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK