La ville de Liège veut rénover Amercoeur sans encourager les spéculateurs

La ville de Liège veut contrer les spéculateurs, en Amercoeur
2 images
La ville de Liège veut contrer les spéculateurs, en Amercoeur - © Tous droits réservés

Le quartier d'Amercoeur jouit d'une situation privilégiée: à la fois proche du centre et en bordure de fleuve, en entrée de ville. Il pourrait être attractif. Mais ses atouts, au fil du temps, sont devenus des handicaps. Il souffre d'une mobilité désastreuse, d'un déclin commercial. Une vaste opération de "requalification" se prépare: ce lundi soir, le conseil communal a adopté un périmètre de rénovation, et a fixé les orientations du projet, qui vise, notamment, à renforcer le sentiment d'appartenance des habitants, avec des amélioration de voiries, des espaces verts, et des intérieurs d'îlot. Ces diverses actions supposent de nombreuses acquisitions foncières.

Afin d'éviter que ne sévisse la spéculation immobilière, un "périmètre de préemption" a également été voté, et c'est une première... Il s'agit de demander au gouvernement wallon d'imposer aux notaires, lorsqu'un compromis de vente est conclu pour une parcelle ou une maison, de prévenir une demi douzaine d'organismes publics ou parapublics, qui seraient prioritaires pour acheter le bien au même prix... De quoi décourager les investisseurs qui voudraient acquérir à vil prix, dans l'espoir d'une plus-value à la revente après l'embellissement financé par la collectivité. Ce type de dispositif est prévu dans le code d'aménagement du territoire, mais il reste à voir ce que la tutelle régionale va en penser.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK