La ville de Liège en recours contre le projet Thomas & Piron au Bois d'Avroy

L'ancien centre du Forem, à Cointe
L'ancien centre du Forem, à Cointe - © Michel Gretry

Depuis plusieurs années, les anciens bâtiments du Forem, à Cointe, sont au centre d'un dossier de reconversion, violemment contestés par les riverains. Il s'agit de raser l'immeuble, et de construire, à la place plusieurs dizaines d'appartements: une septantaine, dans une première mouture, une soixantaine, dans une seconde version. Les autorités communales ont refusé le permis d'urbanisme, demandé par le groupe Thomas & Piron. Mais la région wallonne a dit oui. D'où le recours au Conseil d'Etat, que la municipalité a décidé d'introduire.

Le groupe Thomas & Piron avoue ne pas comprendre le blocage, dans la mesure où il s'agit de remplacer un chancre, une friche, par une projet de qualité, dont la ville manque cruellement.

Le problème, c'est la densité de l'habitat. Le site jouxte en effet le domaine du Bois d'Avroy, et ses trois tours. Et l'arrivée massive de population risque de poser d'inextricables soucis de mobilité. Les accès pour les voitures sont... une impasse et une voirie privative. De quoi perturber l'équilibre d'un quartier où règnent plutôt les résidences unifamiliales. En fait, avant de démolir, il faut désamianter, et le promoteur est évidemment tenté, pour se rembourser de ces frais, d'augmenter le nombre de logements sur sa parcelle. C'est tout l'enjeu du débat: in est sans doute nécessaire de concentrer l'urbain, mais pas n'importe comment, ou n'importe où....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK