La ville de Liège cherche des boulangers ambulants pour quatre quartiers sinistrés

L’échevine du commerce a lancé ce vendredi un appel à intérêt pour ouvrir, deux à trois jours par semaine, des boulangeries mobiles qui s’installeraient dans les zones particulièrement touchées par les crues de la mi-juillet.

Dans certains endroits, les commerces de première nécessité n’ont pas encore pu rouvrir, et les habitants éprouvent des difficultés à s’approvisionner en pain. Des demandes sont apparues au fil du temps, au fur et à mesure où des gens sont venus se réinstaller dans des maisons encore en travaux, des gens soucieux de revenir à proximité des écoles des enfants, par exemple. Pour les aider, la ville souhaite ouvrir quatre emplacements, à Angleur, Kinkempois, Chênée Lhonneux et Chênée Gravier, où des food trucks viendraient s’installer. La difficulté, c’est que les ambulants, pour la plupart, ont déjà ailleurs leurs jours de marché, et ne sont donc guère disponibles. D’où la recherche de candidats, par voie de presse.

Evidemment, ces points de vente provisoires prendraient fin dès réouverture des magasins sinistrés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK