La ville de Liège a commencé l'enquête pour rénover sa cité administrative

Avec le déconfinement progressif, les administrations reprennent petit à petit leurs habitudes. C’est le cas pour les enquêtes publiques d’urbanisme et d’environnement. Les autorités liégeoises viennent de lancer la consultation pour la rénovation de la cité administrative. C’est un projet qualifié de majeur par la majorité socialiste et libérale, un projet à plus de trente millions.

La consultation du dossier nécessite quelques précautions, comme la prise de rendez-vous au préalable, et la durée maximale d’une demi-heure pour lire les centaines de pages. Elles permettent néanmoins d’apprendre quelques détails qui, jusqu’ici, sont restés confidentiels. Il est prévu de démonter les cadres de béton et les châssis de fenêtres des deux façades principales : ils sont fissurés, parfois instables. Les restaurer aurait été coûteux, et n’aurait pas permis d’atteindre le niveau de performance énergétique souhaité. Les architectes annoncent donc une "réinterprétation" du style moderniste. Pour en respecter le souci de transparence et de lumière, l’organisation intérieure des espaces est complètement repensée, avec des bureaux paysagers ou semi-paysagers.

2 images
Coupes de la tour, telles que dessinées par le bureau Baumans-Deffet © Tous droits réservés

Il se confirme que le dix-huitième et dernier étage devient une terrasse, avec un accès autonome. Les documents indiquent une "nouvelle écriture du couronnement de la tour", avec une structure métallique et des caillebotis, et un éclairage qui "festonne" l’édifice. Les plans et les coupes ne donnent cependant pas une idée très précise de ce qui pourrait devenir une attraction populaire. Les citoyens peuvent émettre des observations jusqu'à la fin mai.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK