La tonte annuelle des moutons a débuté en région liégeoise

La tonte annuelle des moutons a débuté en région liégeoise
La tonte annuelle des moutons a débuté en région liégeoise - © RTBF - Olivier Thunus

Plusieurs milliers de moutons s'apprêtent à subir leur coupe de printemps en province de Liège. C'est en effet à cette période de l'année que débute la tonte annuelle des moutons. Certains particuliers le font eux-mêmes, mais souvent, ils font appel à un professionnel, comme Jean-Michel Carnol, qui sillonne la région verviétoise pour tondre chez les particuliers et les éleveurs.

Nous avons pu assister à une tonte de mouton: "J'assieds le mouton dans un position assez confortable pour lui et pour la machine, et je commence", explique Jean-Michel Carnol. "Je dégage d'abord la poitrine, et puis la première épaule. Ensuite on tondra le flanc et le dos, c'est la belle laine du mouton, c'est la belle partie de la toison". La toison ainsi coupée se tient d'une seule pièce. "Sur ce mouton, on a une toison qui va dépasser les trois kilos".

"Pour tondre un mouton, dans les meilleures conditions, il faut deux minutes. Dans les mauvaises conditions, quand il fait vraiment froid ou pour un mouton un peu maigre, ça peut aller jusqu'à dix minutes", précise Jean-Michel Carnol.

En général, les moutons se laissent faire: "Ça génère un petit stress pour eux, ils n'entendent pas souvent cette machine dans leurs oreilles, ils bougent un peu mais ils se laissent quand même bien faire. Et une fois tondus, ils n'ont pas froid", rassure le professionnel. Pour que l'entretien soit complet, il faut aussi tailler les onglons.

Le mouton est à présent débarrassé de sa robe d'hiver qui regrandira au fur et à mesure de la saison. Pour l'hiver prochain, il aura de nouveau sa nouvelle robe. La tonte a lieu une fois par an, au printemps.

Quant à la laine récoltée, elle sera lavée chez Traitex, une des dernières entreprises de l'industrie lainière verviétoise, puis utilisée par une société d'Heusy pour confectionner des couettes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK