La saison des framboises vient de commencer

La saison des framboises vient de commencer
3 images
La saison des framboises vient de commencer - © RTBF - Erik Dagonnier

Les framboises sont là. La récolte a commencé. Sur le plateau de Herve, Rémi Hogge s'est lancé dans la culture de ces petits fruits rouges depuis 2002. Il exploite 5000 framboisiers sur un demi hectare. En reprenant la ferme familiale, ce fruiticulteur a décidé de se spécialiser dans les framboises, les cerises et le miel.

Si auparavant, il vendait l'essentiel de sa production en Flandre, sur les criées de fruits, il s'oriente aujourd'hui de plus en plus vers la vente directe dans son magasin à la ferme. Nous nous sommes rendus dans sa framboisière.

Tout se fait à la main, plant par plant

Sous ses abris en plastique anti-pluie, Rémi Hogge choisit les framboises les plus grosses et les plus rouges: "A partir du moment où on doit tirer sur une framboise, c'est qu'elle n'est pas mûre, donc il ne faut pas y toucher, sous peine d'arracher toute la branche sur laquelle il y a encore ici une douzaine de framboises. C'est une variété canadienne qui a la réputation de donner de très gros fruits, très sucrés, très juteux. La cueillette dure de un mois à six semaines. C'est une culture qui demande énormément de main d’œuvre vu que tout se fait à la main, plant par plant, ligne par ligne. A priori, c'est une bonne année. Il y a beaucoup de fruits, et ils sont beaux".

On voulait acheter directement au producteur

Marie est venue de Verviers pour la première fois à la framboisière: "On est venus chercher des framboises et de l'authenticité. Ça nous tentait bien de venir voir les productions et d'acheter directement du consommateur au producteur. C'est vraiment ça l'idée: acheter en saison, localement, et arrêter d'acheter dans les supermarchés des framboises dont on ne sait pas d'où elles viennent".

C'est aussi la première fois pour Laurence qui habite la commune: "Je pense qu'avec tout ce qui s'est passé avec le Covid-19, on a pris le temps de prendre son temps et de voir un peu ce qu'on avait autour de chez soi. Il fait beau. On va faire des confitures. Je n'en avais pas assez dans mon jardin, et je suis venue chercher ce qu'il me fallait ici".

Archives : Journal télévisé du 25/06/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK