La rénovation de la cité administrative de Liège va coûter plus cher que prévu

Le marché de travaux vient d'être attribué à des spécialistes de la rénovation lourde
Le marché de travaux vient d'être attribué à des spécialistes de la rénovation lourde - © Michel Gretry

C'est l'un des "gros" dossiers liégeois subventionnés par le fonds européen de développement régional: la réhabilitation de la cité admnisitration vient d'être confiée au spécialiste des rénovations lourdes, le groupe bruxellois Gillion, et à la filiale belge de la multinationale française Rabot Dutilleul, qui ont été choisis parmi cinq candidatures.

Le programme est ambitieux: il s'agit de faire de cette tour, symbole d'une certaine démesure municipale des années soixante,  un emblème de l'architecture bioclimatique et "zéro carbone", dans le respect de son côté "beffroi", de sa verticalité. Le prix à payer aux soumissionnaires, près de trente-deux millions, dépasse d'ailleurs très largement l'estimation de départ. La ville attend l'expiration du délai légal de recours avant de communiquer les détails du projet qui a été déclaré lauréat.

L'opération a également pour but de permettre au quartier Feronstrée de se reconstruire une identité et une attractivité, grâce à des espaces publics "requalifiés"....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK