La Reid accueille le 8ème concours européen des jeunes jardiniers 2016

Les jeunes jardiniers doivent notamment aménager un petit un petit jardin, avec construction d'un muret en pierre
2 images
Les jeunes jardiniers doivent notamment aménager un petit un petit jardin, avec construction d'un muret en pierre - © RTBF

69 jeunes issus de 17 pays se retrouvent cette semaine à La Reid à l'occasion d'un concours européen de jeunes jardiniers. A leur programme, démontrer leur maitrise des multiples facettes de l'horticulture au travers de nombreuses épreuves. Celles-ci peuvent se révéler surprenantes, comme nous l'avons constaté sur place.

Parmi les épreuves, celle de la ruche, aux abords de laquelle silence et concentration sont de rigueur. Quentin Fontaine, de l’équipe luxembourgeoise, a dû y marquer une abeille: "C'était très intéressant. C'était pour moi la première fois que je faisais ça, c'est fastoche!". Facile, mais pas pour tout le monde, puisqu'une abeille au moins n’y survivra pas, estime un juge: "Au niveau de la colle, il y en a beaucoup trop. Le faux bourdon n'est pas capable de voler puisque les ailes sont collées, donc les 15 points sont perdus".

Les épreuves à passer sont multiples mais elles permettent les contacts. Exemple avec la Suissesse Johanna Wablet: "On se débrouille, on arrive à faire des signes et puis on rigole quand même. Autour d'une bière, tout se passe toujours bien".

Certaines épreuves sont aussi insolites. Exemple: des rondelles de 200 grammes à découper sans outil de mesure. Le Belge Loris Renotte s’y est essayé: "Ici, on devait couper des bois, faire trois rondelles de 200 grammes. On est fier de participer à ce concours, on vient aussi pour apprendre à connaître d'autres cultures, d'autres personnes".

Mais l’épreuve reine, c’était l’aménagement d’un jardin avec muret. Pas facile selon David, concurrent autrichien: "On le fait régulièrement au travail, là, il n'y a pas de problème, mais ici, c'est une épreuve très difficile".

Mais pour les juges du concours, dans l’ensemble, le niveau est bon. Valérian Nyssen: "Il y a des différences entre les équipes, mais le résultat est vraiment pas mal. Ces jeunes sont prometteurs".

Pour participer à ce concours, certains se sont qualifiés parmi plusieurs milliers de candidats.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK