La réhabilitation du viaduc de Huccorgne débutera en août 2021 pour deux ans

Le viaduc de Huccorgne, sur l’autoroute E42 entre Liège et Namur, va subir une rénovation totale pour 23 millions d’euros. Cela va représenter deux ans de travaux, à partir du 2 août prochain, et aussi un fort impact sur la circulation des 60.000 véhicules qui y passent quotidiennement, même si cet impact faisait partie des critères de choix de l’entreprise chargée des travaux.

Le viaduc de Huccorgne, 547 mètres de long, 60 mètres de haut et 34 de large, a été construit entre 1968 et 1971. Il était donc temps de le rénover : " Il est encore en très bon état mais le trafic a augmenté avec le temps. Il y a forcément une détérioration progressive avec l’usage et donc il faut le remettre à jour ", explique Philippe Henry, ministre de la Mobilité.

2 images
La réhabilitation du viaduc ne sera visiblement pas du luxe © SoficoDetiffe

Les travaux seront importants : " Pour une partie du viaduc, on va démonter ce qui est existant pour remplacer les poutres et le tablier, et pour la partie avec les portées les plus longues, on va simplement faire des travaux de réhabilitation ", détaille Damien Minette, chef de projet adjoint au Service public de Wallonie.

Entre août 2021 et août 2023, l’impact sera réel pour les automobilistes : " Lors de la première phase de quatre mois, nous allons renforcer le pont vers Namur pour lui permettre d’accueillir le trafic sur deux fois deux bandes lors de la phase suivante du chantier. Ensuite, en janvier 2022, nous allons travailler sur le pont vers Liège. Cela durera six mois. Puis il y aura six mois pendant lesquels il n’y aura pas d’impact sur le trafic autoroutier, et la dernière phase de six mois, en direction de Namur, se déroulera à partir de janvier 2023 et s’achèvera donc en juillet de cette année-là ", précise Héloïse Winandy, porte-parole de la Sofico, gestionnaire des autoroutes. Durant les phases de travaux, la circulation s’opérera donc sur deux fois deux bandes avec une limitation de vitesse à 50 km/h.

Les deux voiries communales situées sous le viaduc seront quant à elles fermées durant ces deux années. Le RAVeL passant à cet endroit restera lui ouvert.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK