La Région Wallonne s'apprête à intégrer le tramway liégeois dans son périmètre budgetaire

Le futur dépôt du futur tram: le déblocage du dossier se confirme.
Le futur dépôt du futur tram: le déblocage du dossier se confirme. - © Tous droits réservés

Selon nos informations, un accord politique est intervenu au sein du gouvernement wallon à propos du dossier du tram. Il devrait se concrétiser par une délibération officielle, dans une semaine, lors de la séance du premier jeudi de mars. La signature du contrat avec le groupe Mobiliège interviendrait donc, de justesse, dans les délais de la validité de l'offre.

Cette décision implique, dans le respect  des trois avis négatifs des instances européennes (qui refusent de considérer qu'il s'agit d'un "partenariat public-privé") d'inscrire la dépense, intégralement, dans le budget régional.

Le calcul, le voici : la facture des travaux et du matériel a été estimée à 380 millions, et, pour rembourser le groupe Mobiliège, des annuités de 40 millions ont été programmées, pour une mise en service, initialement, en juin 2017. Mais, comme le projet a pris du retard, beaucoup de retard, les trois ou quatre premières tranches, déjà inscrites dans les prévisions, deviennent "disponibles". Il ne resterait plus qu'à trouver le solde, un effort qui n'est peut-être pas insurmontable.

La taxe kilométrique sur les poids lourds devrait bientôt générer des recettes qui pourraient être affectées au tram. Mais d'autres besoins de financement vont surgir, les infrastructures hospitalières, les conséquences du tax-shift sur les pouvoirs locaux... Les arbitrages s'annoncent compliqués, et les discussions, sur ce point, ne sont pas clôturées. Mais la décision semble désormais acquise de démarrer le tram. Coûte que coûte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK