La plainte du gouvernement wallon contre Nethys, traitée par le parquet général de Liège

La plainte du gouvernement wallon contre Nethys, traitée par le parquet de Liège
3 images
La plainte du gouvernement wallon contre Nethys, traitée par le parquet de Liège - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

C'est le parquet général de Liège et non le parquet fédéral qui examinera la plainte déposée par le gouvernement wallon dans le dossier Nethys. La décision, annoncée par La Libre, nous a été confirmée par Christian De Valkeneer, procureur général de Liège. 


►►► A lire aussi: Nethys: l'enquête se poursuit sur les autres actifs de Nethys, assure Pierre-Yves Dermagne


Dimanche soir, le gouvernement wallon annonçait sa volonté de déposer plainte auprès du parquet fédéral dans le cadre du dossier Nethys pour "abus de biens sociaux, prise illégale d'intérêts et association de malfaiteurs". En cause : la vente de Voo, Elicio et Win par l'intercommunale liégeoise, sans en informer les communes actionnaires.

Mais c'est finalement le parquet général de Liège qui se penchera sur ce dossier, puisque les faits ne dépassaient pas "les frontières d'un seul arrondissement".

Théoriquement, c'est le parquet de Liège qui aurait dû s'occuper de cette plainte mais c'est en fait l'échelon supérieur qui s'en saisit, le parquet général de Liège. Motif : des liens "de famille et d'amitié" entre Stéphane Moreau, aux commandes de Nethys et Philippe Dulieu, le Procureur du Roi de Liège (parquet de Liège). "C'est le procureur du roi lui-même qui demande que ce dossier ne soit pas traité par son propre parquet ou par des magistrats sous son autorité,  pour écarter toute suspicion", précise Christian De Valkeneer. C'est donc bien le parquet général de Liège qui prendra la décision de mettre ou non ce dossier à l'instruction. 

Cette plainte pose "des problèmes complexes sur le plan juridique, de droit administratif, de droit commercial", indique Christian De Valkeneer, qui précise qu'il faudra "un travail d'étude préalable" et donc "un peu de temps", pour traiter cette plainte. 

Interview de Christian De Valkeneer, au micro de notre journaliste, Sébastien Georis: 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK