La pêche est également perturbée par le mercure

Par temps trop froid, la pêche peut être perturbée: le poisson se réfugiant dans le fond de l'eau...
Par temps trop froid, la pêche peut être perturbée: le poisson se réfugiant dans le fond de l'eau... - © DR

Avec des températures en chute libre, ce dernier jour du mois de février nous laissera une impression d'hiver bien rigoureux. Et pourtant, il a déjà fait bien plus froid dans nos régions... Moins 10 degrés par exemple cette nuit. C'est agressif, mais pas exceptionnel.

Cela dit, ces conditions météo peuvent perturber la pratique de certaines activités. C'est notamment le cas de la pêche.

La proximité de Liège et d'autres régions de Wallonie avec la Hollande permet, en combinant différents permis de pêche, de pratiquer cette activité quasi toute l'année. Par temps trop froid cependant, celle-ci peut être perturbée. "Un poisson ne digère pas lorsqu’il fait trop froid. Il se met dans une espèce d’état léthargique, comme l’ours qui hiberne, un lapin qui se réfugie dans son terrier ou un écureuil qui fait ses réserves, explique Lénaïc Leclerc, gérant d'un magasin spécialisé en articles de pêche à Liège. C’est vraiment le même principe ! Le poisson se pose alors sur le fond de l’eau pour utiliser le moins d’énergie possible. Quand les températures chutent vraiment très fort, cela a une influence directe sur le poisson."

Une influence sur le poisson mais également sur l'activité du pêcheur. "Je vais essayer de continuer à pêcher mais on est un peu en chômage technique, commente Philippe, 60 ans, pêcheur assidu. Certains plans d’eau – comme les canaux en Hollande, par exemple – commencent à geler."

Marcel, lui, est pêcheur de truite. "Moi, j’attendrai l’ouverture, le 17 mars, pour recommencer à pêcher. Par des froids comme ceux-ci, le poisson se cale dans le fond. Cela s’appelle la thermocline. Malgré tout, certains continuent de pêcher le carnassier. Sauf qu’ils doivent aller les chercher plus profondément. Pour eux, c’est ça le sport !"

Quant aux étangs artificiels, ceux-ci doivent être idéalement réalisés avec des espaliers, sorte d'escaliers qui - à un certain niveau – empêchent l'eau de geler et protègent ainsi les poissons qui s'y trouvent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK