La Paix de Fexhe fête ses 700 ans: l'histoire de Liège au cœur des festivités

La Paix de Fexhe fête ses 700 ans: l'histoire de Liège au cœur des festivités
2 images
La Paix de Fexhe fête ses 700 ans: l'histoire de Liège au cœur des festivités - © Province de Liège - Michel Krakowski

En Hesbaye, le village de Fexhe-le-Haut-Clocher s'apprête à fêter dignement son histoire. Il y aura 700 ans tout juste, le 18 juin prochain, que la Paix de Fexhe y a été signée. C'était donc en 1316. Cette commémoration sera l'occasion de nombreuses animations populaires dans le cadre de l'opération "Debout citoyen !".

Organisée par la Province de Liège tout au long de l'année 2016, cette opération commémore des dates-clés qui ont forgé dans le passé, les valeurs de citoyenneté en terre liégeoise.

Parmi elles, la Paix de Fexhe représente un document fondateur l'histoire des libertés liégeoises. Une paix qui à l'époque, met fin à la guerre entre le prince-évêque Adolf de la Marck et son pays. Une charte qui fait office de constitution avant l'heure

"C’est un processus de décisions politiques qui associe la noblesse et le clergé mais aussi le futur " Tiers état ". Il faut un consensus au sein des trois états pour faire aboutir une loi ou faire évoluer le droit à Liège. Ce sens du pays est extrêmement précoce, ça n’existe pas ailleurs en Europe" explique Philippe Raxhon, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Liège. "L’inviolabilité du domicile a été acquise à ce moment-là notamment" poursuit-il.

Pour commémorer les 700 ans de la Paix de Fexhe , une série d'activités seront organisées le 18 juin dans le village de Fexhe-le-Haut-Clocher.

Le public pourra y visiter une exposition, découvrir une bande dessinée historique éditée pour l'occasion, assister à un spectacle historique son et lumière et même remonter le temps et se plonger dans la vie au 14e siècle reconstituée par des figurants.

"On a fait en sorte que les gens puissent rentrer dans un grand camp médiéval, venir voir les tentes, comment les gens cuisinaient et vivaient. Nous allons voir également des combats de chevaliers, à cheval mais aussi des troubadours, des conteurs. On va aussi déclarer le village capitale de la paix et des libertés" conclut Thierry Binot, l'organisateur des festivités.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK