La nouvelle vie de la gare de Chaudfontaine

La nouvelle vie de la gare de Chaudfontaine
2 images
La nouvelle vie de la gare de Chaudfontaine - © Tous droits réservés

Une bonne nouvelle pour les habitants et surtout les navetteurs de Chaudfontaine. Après 32 ans, la gare a rouvert cette semaine. En service depuis lundi, elle a été inaugurée en grande pompe ce mercredi.

En heures de pointe, trois trains par heure font désormais halte dans la cité calidifontaine, deux trains vers Liège et un vers Verviers. Il faut 10 minutes de trajet vers les Guillemins et une quinzaine vers Verviers; des correspondances de bus sont également mises en place entre la gare et par exemple Fléron ou le SartTilman.

Une renaissance ? 

La gare n'était plus en service depuis 1986, faute de passagers."Vers la fin, nous n'étions plus que deux, trois le matin pour prendre le train et de temps en temps une ou deux personnes pendant la journée " se souvient Odette Simart, une calidifontaine qui a longtemps pris le train dans cette gare. Depuis, on pouvait toujours aller sur le quai, mais seulement pour regarder passer des trains qui ne s'arrêtaient plus. C'est donc effectivement une sorte de renaissance. La voie était toujours en fonctionnement et les quais ont été refaits. La SNCB et Infrabel ont investi 1,15 millions d'euros dans les travaux.  

Cette réouverture, c'est une bonne nouvelle pour les navetteurs. Elisa qui se rend régulièrement à Chaudfontaine va gager du temps. "Au lieu de m'arrêter à Angleur, je peux m'arrêter directement ici et donc raccourcir mon trajet d'une quinzaine de minutes, voire plus" dit-elle.

Améliorer la mobilité

Selon une enquête réalisée par le SPF Mobilité, aujourd'hui à Chaudfontaine, 94% des déplacements domicile-travail sont effectués par des personnes qui circulent seules en voiture. Avec cette gare, l'objectif est d'améliorer la mobilité dans la région. Elle permettra également à de nombreux étudiants qui habitent par exemple du côté de Verviers et qui se rendent quotidiennement à l'université de Liège, de rejoindre le site du Sart Tilman plus facilement. Ils pourront descendre à la gare de Chaudfontaine et prendre un bus direct sans devoir passer par le centre ville. 

Redynamiser la ville

Cela dit la gare sera surtout un point d'arrêt. Pas de guichet, pas de marchands de boissons ou de journaux mais un distributeur de tickets permet d'acheter son titre de transport.

Outre les navetteurs, les commerces proches sur l'esplanade se réjouissent de ce point d'arrêt. Il amènera certainement du passage vers leurs terrasses ou leurs rayons. 

A quelques mètres de là, Toni Di Renzo a récemment ouvert une épicerie. Il espère un impact positif. "Nous serions le seul petit supermarché de la gare. Une bonne nouvelle? L'avenir nous le dira!" explique-t-il.

Si les guichets disparaissent petit à petit, ces dix dernières années la SNCB a ouvert 21 nouvelles gares, dont trois en 2018: Ougrée, Seraing et donc, Chaudfontaine... 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK