La nouvelle version du projet Matexi va-t-elle convaincre les voisins de la Chartreuse ?

La version actuelle du projet: une "variante de la variante 2" qui avait été présentée aux riverains
2 images
La version actuelle du projet: une "variante de la variante 2" qui avait été présentée aux riverains - © Tous droits réservés

A partir de ce lundi, l’administration communale liégeoise lance une enquête publique à propos d’un projet d’urbanisation d’une partie du site de la Chartreuse. Les premières ébauches ont provoqué des levées de boucliers. Le promoteur a revu ses plans. Il demande cette fois un permis pour une cinquantaine de logements, des maisons d’un ou deux étages et trois immeubles à appartements. Pour s’intégrer au quartier, il est prévu des parements de façades en briques brun manganèse, en lattes de bois clair ou en zinc naturel gris.

Par rapport au dossier présenté, voici presque deux ans, lors des réunions d’information, plusieurs changements sont intervenus. L’étude d’incidences a dénombré une quinzaine d’arbres, qui ne sont pas repris à l’inventaire wallon et ne sont donc pas catalogués comme "remarquables", mais qui sont "de grande valeur". Le groupe Matexi a donc renoncé à l’essentiel des constructions dans la zone sud-ouest de sa parcelle.

L’idée d’un bassin d’orage est abandonnée. Plusieurs opposants ont émis des craintes quant aux eaux de ruissellement, et aux risques d’inondation. C’est l’infiltration qui est désormais privilégiée, avec des toitures végétalisées sur tous les bâtiments, et un revêtement gazonné semi-perméable sur la voirie à créer. Ces adaptations vont-elles convaincre les habitants des alentours et les usagers du parc de la Chartreuse. C’est à voir. Le conseil wallon de l’environnement, pour sa part, a remis un avis favorable.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK