La nouvelle place des Carmes, à Liège, commence à se dessiner

Une vue d'architecte, depuis "les chiroux": les terrasses des cafés moins envahissantes
3 images
Une vue d'architecte, depuis "les chiroux": les terrasses des cafés moins envahissantes - © Pierre Lheureux

Les échevins liégeois en ont discuté ce vendredi. Et ils ont approuvé un projet de réaménagement qui risque de changer les habitudes de nombreux citadins. Le budget global avoisine le million.

A la base, il s'agit de modifier l'accès principal de l'athénée, de le déplacer côté avenue, ce qui devrait désengoger la circulation automobile dans les artères locales. Mais, au-delà de cette réorganisation du trafic, il s'agit de transformer ces quelque 3000 m² en une sorte d'entrée piétonne de la ville.

Le bassin, très agréable en été, devrait devenir, à la manière de la fontaine-aux-lions, un endroit apprécié des enfants, agrandi, agrémenté de jets d'eau ludiques et d'un passage à gué. Les terrasses des cafés et bistrots, qui ont colonisé l'espace public en quelques années, vont être circonscrites aux limites d'alignement qu'impose un arrêté communal. Le jardinet qui borde la stèle d'hommage à l'ancien bourgmestre Destenay doit également rétrécir.

Et, information végétale qui devrait en ravir plus d'un, trois magnolias vont être plantés... Même si les floraisons sont éphémères, les amateurs vont apprécier ce retour dans l'espace public de l'hyper-centre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK