La neige pourrait-elle disparaître des Ardennes?

La neige pourrait-elle disparaître des Ardennes ?
La neige pourrait-elle disparaître des Ardennes ? - © RTBF

Dans nos Ardennes, comment va évoluer le climat en hiver ?  Les inondations seront-elles plus importantes que par le passé ? Ce sont les questions auxquelles ont tenté de répondre les chercheurs du Laboratoire de Climatologie de l'Université de Liège. Ils ont appliqué à l'Ardenne le modèle climatique qu'ils avaient mis au point pour les régions polaires.

Moins de neige et plus de pluie

En Ardenne, environ 70% des débordements de rivières surviennent en hiver. Dans la moitié des cas, d’abondantes précipitations sont seules responsables. L’autre moitié des débordements est due à la combinaison de la fonte rapide de la neige recouvrant l’Ardenne et de fortes pluies.

Or le GIEC, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, prévoit qu’à l’avenir nos régions connaîtront une augmentation des précipitations hivernales et une diminution de l’enneigement. Coraline Wyard, doctorante au sein du Laboratoire de Climatologie de l'Université de Liège, et d'autres chercheurs de ce laboratoire se sont interrogés sur l'influence que ces changements pourraient avoir sur les risques d'inondations hivernales. Ils ont d'abord observé ce qui s'est passé au cours des dernières décennies.

"On a observé une diminution de l’enneigement dans les Ardennes. Statistiquement, elle est significative depuis 1950. Cette tendance devrait se poursuivre avec l’augmentation de température. Cela s’explique également au fait qu’il fait plus sec en hiver mais cela reste négligeable par rapport au réchauffement de la température" explique le professeur Xavier Fettweis, co-auteur de l'étude.

Des inondations hivernales moins fréquentes

Selon l'étude du Laboratoire de Climatologie de l'Université de Liège, l'évolution devrait se faire en deux temps, contrastés.

"En Belgique, on prévoit une diminution des précipitations en été mais une augmentation en hiver. Les crues dues à la fonte de neige devraient diminuer mais on doit s’attendre à une augmentation des crues dues à des événements pluvieux intenses et plus longs" poursuit le professeur Xavier Fettweis.

Ce renversement pourrait intervenir à la fin de ce XXIe siècle. Notons encore que cette étude ne traite que des conditions climatiques. D'autres facteurs, comme l'aménagement des sols et des cours d'eau, pèsent évidemment aussi sur les risques de crues hivernales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK