La navette fluviale, à Liège, se cherche un concessionnaire

La ville vient de publier, au journal officiel européen, un avis de concession pour un "service d’appui au transport par voie d’eau". Il s’agit de signer un nouveau contrat avec un exploitant de la navette fluviale, qui existe depuis quatre ans. L’appel est lancé à l’international, dans l’espoir d’attirer l’un ou l’autre opérateur, peut-être hollandais, et d’installer une forme de concurrence entre candidats, afin de dégager le meilleur projet. Un cabinet de conseils a été appelé en renfort pour rédiger le cahier des charges. Il ne faut pas s’attendre à de profonds bouleversements, en ce qui concerne les haltes actuelles. En revanche, pour les tarifs et les fréquences, un dialogue compétitif est envisagé.

Le plus important, c’est la durée : trois ans, renouvelable deux fois, donc neuf ans pour la firme sélectionnée. Une manière de pérenniser la navette fluviale. L’administration espère en recevoir deux millions pour l’ensemble de la période. Il ne faut pas traîner : la nouvelle saison doit démarrer au début avril, et les offres doivent rentrer pour la mi-février.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK