La mosquée Markaz Attawhid retire son recours contre l'arrêté de fermeture

Entre Markaz Attawhid et Willy Demeyer, le dialogue pourrait s'ouvrir. Mais avec quels résultats ?
Entre Markaz Attawhid et Willy Demeyer, le dialogue pourrait s'ouvrir. Mais avec quels résultats ? - © Google

La mosquée Markaz Attawhid, dans le quartier liégeois de Saint-Léonard, va-t-elle rouvrir ses portes? Soupçonnée de radicalisme, elle est fermée depuis la fin juillet, depuis que le bourgmestre Demeyer a pris un arrêté de police. Après s'être engagés dans une bataille juridique, les responsables de l'établissement ont demandé et obtenu un rendez-vous: la rencontre est prévue ce jeudi matin.

L'arrêté mayoral qui frappe Markaz Attawhid n'est pas basé sur le non-respect des règles d'urbanisme ou des normes de sécurité, prétextes souvent utilisés. La justification, c'est le trouble à l'ordre public, en lien avec le terrorisme.

L'association Markaz Attawhid a commencé par déposer un recours au Conseil d'Etat, pour atteinte aux libertés fondamentales, aux libertés de culte notamment. Puis elle a, apparemment, changé de stratégie. Elle s'est désistée de son action, et elle a envoyé une lettre, pour solliciter une rencontre avec le bourgmestre. Après vérification du retrait effectif de la plainte, un rendez-vous a donc été pris, mais, nuance, pas à l’hôtel de ville, à l’hôtel de police. C'est symbolique: c'est que les derniers rapports des services de renseignements restent très critiques.

Evidemment, il n'est plus question de la fréquentation de l'établissement par l'un ou l'autre suspect de djihadisme, puisque la mosquée ne fonctionne plus. Mais des doutes subsistent sur son financement, et sur des liens avec l'un ou l'autre prédicateur radical. La volonté de dialogue, qui semble s'ébaucher de part et d'autre, peut-elle préfigurer une réouverture ? C'est loin d'être acquis....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK