La mixité fille-garçon à l'école a 40 ans: qu'est-ce qui a changé ?

La mixité fille-garçon à l'école a 40 ans: qu'est-ce qui a changé ?
2 images
La mixité fille-garçon à l'école a 40 ans: qu'est-ce qui a changé ? - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La mixité scolaire est plutôt récente. Elle date de la fin des années 70 et est inscrite dans un décret en 1997. Aujourd'hui, on a l'habitude de voir des filles et des garçons dans les mêmes cours de récréation. Pourtant, certains cours sont encore différenciés, comme le cours d'éducation physique.

Cette mixité a commencé dans le primaire, surtout dans les écoles de village où construire une école de filles et une école de garçons était plus compliqué.

La mixité n’a pas été instaurée et généralisée pour des raisons pédagogiques ou d’égalité homme-femme

Ecoutez l'interview de Nadine Plateau

Elle est la présidente de la commission enseignement du Conseil des Femmes Francophones de Belgique.

Une mixité remise en cause

Pour le secondaire, la mixité date de la fin des années 70 et n'a été obligatoire qu'avec le décret de la Communauté Française en 1997.

Une mixité que certains remettent en question aux Etats-Unis mais aussi en France. Aujourd'hui, chez nous, dans les faits, il arrive encore que certaines écoles ne soient pas réellement mixtes.

Le choix des filles et des garçons du type d’option reste extrêmement marqué par les stéréotypes de genre. L’équilibre est loin d’être rencontré  

C'est l'analyse de Dominique Lafontaine, présidente du département des sciences de l'éducation de l'Université de Liège.

Ecoutez son interview

Une retrouvaille à Liège

A l'école Saint-Thomas, l'école fondamentale du Centre scolaire Saint-Barthélemy de Liège, une cinquantaine d'anciens élèves se sont retrouvés samedi soir près de 40 ans après leurs études primaires.

D'anciens enseignants et les anciens intendants de l'école étaient également présents. L'occasion de se retrouver et d'échanger des souvenirs, en particulier à propos de l'événement qui pour eux a marqué la rentrée de septembre 1978: le transfert de trois classes de filles de l'école des Filles de la Croix vers cette école Saint-Thomas, jusque-là réservée aux garçons et qui entrait ainsi dans la mixité.

Ecoutez leurs souvenirs

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK