La fin du « cloître » autour de la cité administrative de Liège

Une ouverture côté Batte, où un bâtiment annexe doit remplacer la colonnade
3 images
Une ouverture côté Batte, où un bâtiment annexe doit remplacer la colonnade - © alain janssens

Depuis plus de trois mois, la ville de Liège a choisi, entre cinq candidats, le groupe chargé de rénover de fond en comble la cité administrative. Les délais de recours sont épuisés, et pourtant, les informations filtrent au compte-gouttes sur ce dossier. Le collège des bourgmestre et échevins n’a pas encore fixé de date pour une communication officielle sur les détails du dossier.

Le bureau d’architectes Baumans-Deffet, désigné lauréat, vient involontairement de lever un coin du voile, avec la publication d’un premier visuel sur son site. Actuellement, l’immeuble de dix-huit étages est ceinturé d’une sorte de cloître, une galerie à colonnades, ouverte vers l’extérieur, sur les quatre côtés du rez-de-chaussée : l’un des côtés est appelé à disparaître, remplacé par un bâtiment de quatre niveaux, accolé à la tour. Un changement dans le paysage qui préfigure des modifications des accès aux usagers.

 

Le projet est financé notamment par des subsides européens du fonds Feder, dont les programmes doivent être bouclés pour la fin de l’année prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK