La FGTB Metal Liège s'inquiète des emplois liés au commerce des armes

La FGTB Metal Liège s'inquiète des emplois liés au commerce des armes
2 images
La FGTB Metal Liège s'inquiète des emplois liés au commerce des armes - © Tous droits réservés

A Liège, le MR a reçu ce matin plusieurs membres la FGTB Métal. Le syndicat s'inquiète de l'avenir des entreprises liées au commerce des armes. En province de Liège, Il n'y a pas que la FN Herstal ou CMI -qui produit des tourelles de chars- qui sont concernées. Selon la FGTB, le secteur regroupe environ 5000 travailleurs dans une trentaine d'entreprises. 

Le syndicat a décidé cette semaine de faire le tour des partis et de rencontrer l'organisation patronale Agoria. Le but: les sensibiliser sur le dossier des licences d'exportations d'armes. A Liège, la FGTB s'inquiète aussi des futures retombées économiques liées au renouvellement de nos blindés et de nos anciens avions F16.

Négocier les licences d'armes au niveau européen

Francis Gomez, président de la FGTB Métal Liège demande un débat européen sur l'octroi des licences d'armes. "Il serait complétement idiot de refuser une licence en Wallonie pour permettre au Nord de la France de la fabriquer".

Il demande aussi notamment que la défense nationale s'adresse à l'entreprise liégeoise CMI pour la commande d'environ 500 nouveaux véhicules blindés. "Les travailleurs pourraient facilement la réaliser, et donc se diversifier" assure le président de la FGTB Métal Liège qui rappelle "le fait que le gouvernement fédéral refuse que cette entreprise puisse remettre une offre est totalement contradictoire par rapport à la notion que le MR a des jobs, jobs, jobs".

Valoriser les compétences de la FN et CMI dans les prochains contrats de la défense nationale

Le président du MR liégeois, Gilles Foret, entend les inquiétudes des syndicalistes. "Il est vrai que ce sont des matières sensibles. Les négociations au niveau fédéral sont en cours et nous veillerons dans la mesure de nos compétences, à ce que les compétences de la FN et de CMI soient valorisées de manière équilibrée dans les prochains contrats", promet Gilles Foret.

En ce qui concerne les recours contre l'octroi des licences d'armes en Arabie Saoudite, le MR invite la FGTB à rencontrer la ligue des Droits de l'Homme qui a lancé la procédure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK