La FGTB dans les rues ce mardi: quelles perturbations à Liège?

La FGTB dans les rues ce mardi: quelles perturbations à Liège? (illustration)
La FGTB dans les rues ce mardi: quelles perturbations à Liège? (illustration) - © RTBF

A moins de deux semaines des élections, la FGTB Wallonne appelle à défiler dans les rues de Wavre et de Liège ce mardi pour dénoncer l'accord interprofessionnel et défendre le pouvoir d'achat. En Cité ardente, on attend 4 à 5000 manifestants.

Parmi les revendications: un salaire minimum de 2300 euros bruts par mois, une pension minimum de 1500 euros nets et des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté.

De nombreuses lignes de bus supprimées

En région liégeoise, cette manifestation aura un impact sur de nombreux secteurs d'activités.

Dans les transports en commun, des perturbations sont à prévoir au niveau des bus: les chauffeurs qui vont participer à la manifestation ne prendront pas leur service ce mardi. Et ils sont 60% à être affiliés à la CGSP. De nombreuses lignes vont donc être supprimées.

En revanche, bonne nouvelle si vous circulez en train, aucun préavis n'a été déposé à la SNCB: tout devrait rouler normalement demain.

L'impact de cette grève de 24 heures se fera également ressentir dans les administrations communales, aux finances et dans certaines entreprises qui tourneront elles aussi au ralenti.

Dans les écoles du réseau officiel, certains professeurs seront absents mais des garderies seront bien sûr assurées.

Climat et pouvoir d'achat: « des combats liés »    

Manifester pour le pouvoir d'achat alors que c'est la défense du climat qui mobilise en masse, n'est-ce pas se tromper de cible? Jean-François Ramquet, secrétaire régional de la FGTB Liège-Huy-Waremme: « On a inutilement opposé pouvoir d'achat et environnement. Les deux sont liés. Lorsqu'il y a une mauvaise alimentation ou lorsqu'il y a des mauvaises isolations de maison, lorsqu'on ne peut pas utiliser de circuit court mais qu'il y a de la nourriture industrielle, lorsqu'on ne sait pas se chauffer fin du mois parce qu'on a des châssis qui sont mauvais, et bien ce sont toujours les plus fragilisés qui en sont les victimes. Et donc ce combat, il est commun. Le combat pour une vie décente. Le combat pour un pouvoir d'achat qui permet de supporter toutes les charges de la vie ».

D'un point de vue pratique, ce mardi, les militants liégeois, verviétois et ceux de tout l'Est de la Province se rassembleront devant la gare des Guillemins à 10 heures. Ils passeront par l'Avenue Rogier, le boulevard Piercot pour aboutir place Saint-Paul devant le siège de la FGTB où des discours sont prévus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK